Tout savoir sur la poussée dentaire

C’est à partir de l’âge de six mois que bébé va commencer à littéralement croquer la vie. La poussée dentaire est une étape importante dans le développement du nourrisson. Il va en connaître plusieurs durant deux ans, mais les premières sont les plus douloureuses. Autant pour le bambin que pour les parents, qui absorbent souvent la douleur de l’enfant et voudraient trouver un moyen efficace pour le soulager.

Alors, comment s’y préparer et faire face à la poussée dentaire ?

Les premières dents

Les dents de bébé se forment dès le septième mois de grossesse ! Cependant, elles restent sagement dans la gencive et attendent le sixième mois de bébé pour commencer à sortir. Ce sont d’abord les incisives qui font leur apparition. Durant seize mois, ce sont elles qui vont orner la bouche de bébé, en bas et en haut, et vont faire apparaître les premières douleurs. Ensuite, après seize mois et jusqu’à environ trente mois, ce sont les molaires qui vont percer. Bien entendu, ces durées sont variables, certains enfants commencent à faire leur première dent à quatre mois, d’autres à dix mois. Les enfants sont tous différents, certains ont toutes leurs dents de lait vers vingt-quatre mois.

Les poussées dentaires vont donc avoir lieu par intermittence entre deux et trois ans. Au total, ce sont vingt dents toutes blanches et toutes neuves qui viendront orner la bouche de bébé.

Plus blanc que blanc !

Les dents de lait sont d’un blanc éclatant et immaculé. Elles sont donc facilement visibles au moment où elles sortent. Elles ont quelques millimètres et un aspect dentelé. Cependant, elles sont très fragiles, car leurs racines ne sont pas encore calcifiées. Il faut donc apporter un soin tout particulier à ces quenottes.

Dès les premières dents, il faut habituer bébé au brossage. Ce n’est pas parce qu’elles vont tomber qu’il faut négliger leur hygiène. Il existe des brosses à dents spécial bébé, très souples, idéales pour nettoyer chaque jour les nouvelles dents. Il faut les utiliser sans dentifrice. Celui-ci ne sera introduit que vers l’âge de trois ans.

Vous pouvez emmener bébé chez le dentiste vers un an, si plusieurs de ses dents sont sorties. Cela vous permettra de contrôler qu’elles sont en parfait état et de prendre conseil sur les soins dentaires à apporter.

Les symptômes révélateurs de la poussée dentaire

Inutile de guetter chaque jour la moindre trace de dent dans la bouche de bébé ! Lorsque la première va apparaître, vous serez rapidement informés. En effet, le nourrisson va accueillir la nouvelle avec des pleurs, une humeur maussade, un manque d’appétit, des selles molles et de la fatigue. C’est normal, pour que la dent puisse sortir de la gencive, elle doit s’y frayer un chemin et percer la muqueuse qui l’entoure. Par conséquent, cela provoque une inflammation à l’endroit où la dent va poindre, ce qui est douloureux pour bébé.

Des astuces pour soulager votre enfant

Il faut laisser le processus s’initier seul et prendre son mal en patience (c’est le cas de le dire). Il existe néanmoins des astuces pour atténuer la douleur d’une poussée dentaire. Tout d’abord, le collier de noisetier est un excellent moyen de profiter des vertus anti-inflammatoires de cet arbre, afin de calmer l’échauffement provoqué par la sortie de la dent. Il est possible de masser la gencive de bébé avec le dos d’une cuillère froide ou votre doigt passé au préalable sous l’eau froide. Enfin, bébé aura besoin de mâchouiller, car cela réduit sa douleur. Proposez-lui des légumes crus (comme un bâtonnet de carotte), du pain ou un anneau de dentition.

Dans tous les cas, il faut laisser la dent sortir naturellement.

Les premières poussées dentaires sont les plus douloureuses, ensuite cela s’atténue avec le temps. De plus, avec l’expérience, vous serez en mesure de soulager bébé au mieux. Gardez en tête que c’est une étape obligatoire qui ne dure qu’un temps. Après viendra la période de la petite souris, moins douloureuse et bien plus amusante !